dimanche 2 juin 2013

France, Crise sur la religion au travail

Crises de religiosité au travail en croissance



Religion au travail : 28% des DRH (Direction de Ressources Humaines) ont déjà été confrontés à des questions sur le sujet Une étude réalisée par l'Observatoire du fait religieux en entreprise, de Science Po Rennes, et Randstad révèle que le fait religieux va devenir problématique pour 41% des DRH ces prochaines années. Le fait religieux au travail est un sujet qui suscite toujours le débat.
 
Une enquête réalisée par l'Observatoire du fait religieux en entreprise, de Science Po Rennes et Randstad révèle ainsi que 28% des 210 directeurs des ressources humaines interrogés ont déjà été confrontés à des questions en rapport avec le fait religieux au sein de leur entreprise. Mais seulement 6% de ces DRH expliquent toutefois avoir eu des complications dans des affaires liées à la religion qui ont pu conduire à des blocages.
 
La question devrait néanmoins prendre de l'importance ces prochaines années. Si 80% des managers assurent ne pas percevoir de malaise sur les questions liées au fait religieux, l'étude indique toutefois que près de la moitié des cadres RH interrogés, 41% exactement, estiment que la question du fait religieux en entreprise va devenir problématique prochainement. Ainsi, si seulement 6% des cas ont déjà conduit à des blocages, les questions liées au fait religieux influencent la façon de travailler de 42% des managers.
L'étude révèle par ailleurs que la question de la religion n'est pas vraiment abordée entre collègues. En effet, près de sept personnes interrogées sur dix, 68% exactement, assurent n'avoir pas connaissance de la religion de leur voisin de bureau.
Cette étude fait notamment suite à l'affaire de la crèche Baby Loup qui a vu une directrice de crèche renvoyer une employée qui venait travailler voilée et refusait de l'enlever. La Cour de cassation a annulé le licenciement de la salariée en question. Abdel Aïssou, PDG de Randstad, explique notamment que "depuis, c’est comme si nous avions franchi une étape vers l’acceptation du fait religieux. Nous sommes sortis des faux semblants". Source
 
COMMENTAIRE :
Et ce n'est que le début ! et ce n'est pas qu'en France que cela parrait !
Enregistrer un commentaire